LA MASTURBATION FÉMININE ET SES PLAISIRS EN SOLITAIRE.

Le plaisir est une question personnelle est notre réponse est OUI ! La masturbation fait partie de ses pratiques amoureuses qui nous font vibrer, palpiter et parfois orgasmer. Toute naturelle et spontanée a donc été notre démarche daller à votre rencontre pour essayer de percer en toute discrétion les mystères des petits et des grands secrets du plaisir féminin en solitaire. Daccord ou pas de voir sa partenaire se caresser ? Quels sont les bienfaits de la masturbation féminine ? Le clitoris est il le grand oublié de l’orgasme féminin ? YESforLOV prend parti prenante dans ces plaisirs de femme si naturels et si beaux dans une vie qui ne demande finalement pour chacune et chacun qu’à s’épanouir amoureusement, emotionellement et sexuellement.

V
enez mettre vous aussi votre grain de sel et en apprendre d’avantage sur le plaisir et l'orgasme féminin …
Venez partager avec nous votre propre recul et vos précieux conseils au sujet de la masturbation féminine.
1-2-3, c'est parti pour une exploration vertigigneuse au coeur du plaisir fémin.

La masturbation féminine : un passé révolu et un futur en devenir !  

On commence simple !

La masturbation est un plaisir sexuel qui se concrétise sans coup férir par la stimulation de ses organes génitaux et de ses zones érogènes de 1ère classe ( les seins, les fesses, les cuisses, le clitoris, les lèvres .... Quoi de plus banal que ce geste d’affection si doux, authentique et parfaitement naturel fait par l’être humain pour son propre plaisir lorsqu’il en ressent physiquement et mentalement le besoin ! Il n’y a pas d’exclusivité partagée ni d’interdits d’ailleurs dans le plaisir de jouir de son corps ! Masculin ou féminin, qu’importe ! Pour peu que ce dernier donne à celui ou à celle qui le lui demande les plus belles et les plus excitantes des sensations ! Ne faites pas les gros yeux, ce geste là, pour la plupart d’entre-vous, était le vôtre inconsciemment dès votre petite enfance.

Il n’est pas question bien entendu d’aborder ici le sujet de la masturbation enfantine. En revanche, la masturbation à partir de l’adolescence et des premières années de vie d’adulte nous intéresse énormément : 

1. Quelques chiffres clés de la masturbation féminine

A 14 ans, les adolescentes et adolescents s’engagent selon leur tempérament plus ou moins vif dans cette voie expérimentale des câlineries perso, allant plein pot à la découverte de leur corps et des sensations qu’elles ou ils sont susceptible d’engendrer.  

A 18-19 ans, c’est 90 % des jeunes hommes qui l’expérimentent au moins une fois. Est ce que les hommes se caressent-t'ils plus que les femmes ? Qu’en est-il véritablement chez les femmes de cette caresse qui se veut si tendre et si affectueuse et qui ne fait courir aucun risque à la santé de toutes celles qui éprouvent l’impérieux besoin de la provoquer ?

D’après une étude IFOP, 74 % des femmes interrogées dans l’hexagone confirment en 2017 s’être déjà masturbées (contre 19 % dans les années 1970).

La même enquête réalisée pour identifier le plaisir masculin donne 95 % des hommes qui s’adonneraient à la masturbation en 2017 pour 73 % dans ces mêmes années 1970. 

C’est un véritable bond en avant bien agréable ausi bien féminin que masculiun et particulièrement significatif qui vient confirmer cette marabunta” d’un plaisir du sexe longtemps abandonné et qui occupe aujourd’hui chez la femme avec beaucoup d’intelligence et de retenue sans excès, le terrain intime de ses désirs, de ses envies et de ses fantasmes les plus sensés comme les plus fous.  

1. Quelques dates clés de la masturbation féminine

1559 : Cest lannée miracle de la découverte du clitoris
en anatomie de l’être humain.  

Clin doeil coquin et grand merci au Professeur Mateo Bocaldo Colombo davoir si bien identifié le clitoris comme étant "le siège du plaisir de la femme"!

Parti en quête de ce fameux « ressort du désir féminin », il mit à l’époque sans dessus-dessous le manque de curiosité latent de ses confrères anatomistes et rendit avec son incroyable découverte et pour des décennies,  un grand nombre de médecins incrédules !

1998 : Cest lannée magique où les plus grands scientifiques du monde médical sortent enfin de leur chapeau le premier schéma anatomique du clitoris.   

449 années dabandon alors quil est si riche en terminaisons nerveuses!

Depuis lors, il est dune visibilité parfaite ce coquin avec son mignon petit capuchon et son gland un peu mystérieux trop longtemps placardés « zone interdite ».

On en fait même des porte clés et des tee-shirt à son égérie.

Cartographie du plaisir féminin: du clitoris au cortège cérébrale !

Chez la femme, Il n’y a pas de fréquence, pas de norme concernant son intimité et le plaisir en solitaire qu’elle sollicite. Dans cette ouverture au plaisir féminin, un seul grand pilote expert en la matière est au commande depuis sa découverte, le clitoris ! C’est un clin d’oeil sympa au pénis de l’homme qui fait le même boulot dans le sexe opposé ! Le clitoris est constitué d’une multitude de terminaisons nerveuses qui envoient ses branches dans tous les sens dans le vagin de sa proprio. Le clitoris est sans discussion possible le chef d’orchestre pour peu que la dame lui donne toutes les bonnes clés. C’est lui qui va interpréter avec un certain talent fait de savoir-faire et de lenteur infinie une symphonie unique et tellement enchanteresse.

Mais ... le plaisir amoureux dans ce qu’il y a de plus secret et de plus intime est aussi mental. Alors, là-haut dans votre tête, dans ce fatras un peu compliqué mais très bien organisé de votre cortex, vous avez une zone de sensibilité ! Le cortex cérébral est un tissu organique qui recouvre les deux hémisphères de votre cerveau sur une épaisseur de quelque millimètres. C’est cette zone du cortex ( les aires de Brodman pour vous taquiner!) qui reçoit les principaux influx sensoriels de toute la surface de votre corps ! Dans la dite zone qui reste un peu mystérieuse à vrai dire bien qu’aisément localisable dans le lobe pariétal, il y a une patronne des lieux et des sens, véritable maître de cérémonie dans vos plaisirs intimes. Garde en mémoire, pour une meilleure compréhension du fonctionnement de notre système humain, que c’est à cet endroit du cortex lors d’une stimulation sexuelle que l’on trouve avec précision la représentation sensorielle du clitoris dans son activité neuronale maximum ...  

La masturbation féminine : des caresses et des orgasmes à outrance !

MesdammesLes femmes ont leurs orgasmes bien à elles et elles les obtiennent souvent bien plus facilement par une masturbation en solitaire que lors d’un rapport sexuel ordinaire ! L’orgasme féminin n’est donc pas une utopie mais une heureuse réalité que nous tenons à saluer dans les grandes largeurs … et les dames se l’accordent bien volontiers sans bruit clés en mains ! Nous l'avons vu plus haut, il n’y a pas que du mécanique dans l’orgasme féminin ! Il y a bien plus que cela dans cet abandon total vers le plaisir suprême!  L’orgasme se définit d’abord par la nature des réactions physiologiques qu’il entraîne et l’un de ces critères est bien sûr cette brusque accélération du rythme cardiaque. Nous ne dresserons pas ici de hiérarchie dans les extases sexuelles ! Clitoris et vagin se complètent admirablement. Sacré tandem pour des plaisirs à gogos!

Les techniques de jouissance clitoridienne comme vaginale existent vraiment, elles sont archi-connues et pour vous rassurer quelque peu mesdames, ne réclament de votre part qu’une bonne maîtrise de votre corps et de votre mental.  

La stimulation de votre clitoris se fait en externe comme en interne.

C'est à
vous de faire avec vos doigts ou un sextoy de grande qualité, les bons gestes d’affection et d’amour pour faire le plein de réjouissance.

Votre clitoris vous guide dans cette quête de l'orgasme et de la jouissance.
Vous l’énervez gentiment
Vous le touchez tendrement
Vous l’excitez chaleureusement 

Carressez-vous tout autour de votre zone clitoridienne-vulvaire dans une position allongée sur le dos très prisée.  
C’est en effet la plus courante des pratiques puisqu’elle rassemble plus de 75 % d’adhésion. 

Vous vous ferez encore plus de bien si vous faites le choix de l’alternance dans toutes ces techniques ! A l’ordre du jour dans ce cas, des variantes que vous saurez dénicher là où elles vous attendent avec à la clé beaucoup d’imagination ! Vous pouvez également découvrir grâce à la série éducative CLIMAX plus de 69 techniques de caresses externes et internes. 

Pour des orgasmes intense et des caresses à fleurs de muqueuses, un lubrifiant intime spécial masturbation sera votre allié le plus sûr et le plus chaleureux pour apporter la fluidité et le confort qui convient à votre clitoris soumis à rude épreuve au sommet de son art.  Comme patron du terrain de jeu, notre gamme de gels lubrifiants intimes saura apaiser vos muqueuses une fois la fête finie ... C’est Gagnant-Gagnant ! Chaud, froid, hydratant à vous de choisir quel lubrifiant intime utiliser pour vos séances masturbations.

Pour la stimulation interne, pas question d’envoyer votre Point G aux abonnés absents ! C’est à vous seule de vous occuper de ce point de contact vagin-clitoris si stratégique ! Avec notre gel orgasmique point G, on vous laisse seule le soin d’imaginer votre propre technique de caresses : en zone interne des bulbes avec vos dix doigts qui ne sont pas manchots loin de là ou avec notre gamme de masturbateurs pour femme, stimulateurs de clitoris et sextoys pour le point-G.

Mesdammes, votre clitoris, c’est pour vous seule une bien jolie montagne à grimper : effleurez-le, caressez-le, tournicotez autour et dessinez-lui si vous en avez l’envie folle un alphabet érotique de vos rêves !  A vous seule encore de choisir le rythme qui vous convient. La suite est magnifique : au point culminant de votre plaisir, l’orgasme se manifeste agréablement par des spasmes musculaires et par une soudaine et extrême sensibilité de tout votre corps dans un plaisir de sexe fugace : 20 … 30 secondes voire plus d’un bonheur inouï lorsque l’orgasme atteint son paroxysme! 

Au pic de la jouissance … l’éjaculation … fontaine ou pas …  Que votre orgasme soit clitoridien ou vaginal, qu’importe …. Le plus important c’est de prendre du plaisir là ou il se trouve! Tout est permis dans ce plaisir en solo au féminin et cela s’appelle s’aimer perso en toute liberté. Tabou hier, la masturbation féminine, c’est un cadeau à vous-même que vous profiterez pour l’éternité ! La curiosité naturelle des femmes de découvrir par elles-mêmes leur propre corps avec toutes ses richesses insoupçonnées n’a pas besoin de grand talent, simplement du doigté, que du doigté !  D’accord mesdames ?  Alors bon vent futur en plein coeur de cette liberté sexuelle où vous avez su vous faire enfin une place de choix !

Les bienfaits de la masturbation féminine:
Du plaisir comme s'il en pleuvait !

Les bienfaits de la masturbation imaginée, inventée, mise en oeuvre par la femme en pleine conscience de ce quelle est vraiment dans son corps et dans sa tête sont multiples : 

  • Cest de surcroît un excellent moyen de pallier à labsence dun ou dune partenaire que les circonstances de la vie nont pas mise sur votre chemin.
  • Cest un chemin bien agréable pour diminuer un stress trop souvent envahissant, pour réduire considérablement les tensions nerveuses, sources habituelles dans le couple de conflits routiniers et souvent bien ordinaires qui engendrent inutilement bien des dérapages. Vous faire du bien en solitaire dans ce que vous avez de plus intime ne peut dans ce cas que vous apporter à titre personnel détente et soulagement dans vos besoins de vivre pleinement votre sexualité.
  • Cest aussi une superbe opportunité de découvrir votre propre corps, de lexplorer sous tous les angles et dans ses coins les plus secrets en toute quiétude sans contraintes extérieures ! Au bout de ce chemin si joyeux à prendre, il y a, cest acquis et cest pour longtemps, lassurance absolue dun orgasme fait maison qui naura rien à envier à celui que vous avez peut-être eu ailleurs et en dautres aventures la chance de vivre avec le ou la partenaire de votre choix. Qimporte ! 

Une dernière information et elle relève du domaine médical : Une récente étude menée les marques Womanizer et Lunacopinev auprès de 500 personnes montre qu'une masturbation régulière réduirait de manière tangible lintensité des douleurs menstruelles. Et ce après seulement trois mois de masturbation régulière pour 70 % des femmes interrogées.

Pour le confort de votre clitoris et le plaisir de vos muqueuses,
testez les produits YESforLOV spécials masturbation féminine

Avec son gel orgasmique pour le clitoris, vos muqueuses vont être dorlotées et terriblement excités : il est doux, naturel.
En tandem, son compère, le stimulateur clitoridien « LOVTouch » ! 

Avec son gel dexcitation vaginale, votre Point G va être gonflé à bloc : Il est puissant et efficace.
En tandem, son compère, le sextoy « Sundaze »

Et toujours au coeur de votre intimité, le lubrifiant intime hydratant YESforLOV, un gel intime dexcellence, naturel à base d’eau et d’actifs cosmétiques hydratants. 

Nos dames se masturbent dans leur petit coin ou devant leurs conjoints ou conjointes ? Où est le problème ? Elles ont bien raison de le faire par pure nécessité physique perso et pour bien d’autres envies … Les stigmates de l’onanisme, ce plaisir intime physique et mental en solitaire, à deux ou à plusieurs, trop longtemps cantonné dans les sombres colonnes des interdits finissent par s’effacer par la magie du temps qui gomme peu à peu les excès et les incompréhensions en tous genres et de tous bords.  Quelle révolution en effet de voir de plus en plus de femmes profiter enfin de leur liberté d’expression ...  sans soumission !  Des pans de décennies dinterdits et de tabous sont partis pour de bon en fumée ! Le carcan de linjustice dans le droit des femmes à vivre leur vie comme elles le souhaitent est enfin brisé à tout jamais ! 

Sources:
“ Les Orchidées Rouges” : ONG Internationale de femmes libres. £
“ Joycelyn Elders” : Afro-américaine,endocrinologue pour ses approches progressistes concernant la sexualité chez l’être humain.
“ Terrafemina” ( Pauline Machado) : Pour avoir un orgasme multiple.