POURQUOI PARIS EST-ELLE LA VILLE DE TOUS LES AMOURS ET LA CAPITALE DU ROMANTISME ?

Nichée au coeur de ses vieilles pierres, mystérieuse et romantique à souhaits, d’une beauté monumentale incomparable, Paris l’amoureuse n’en finit pas de défendre son titre envié de capitale de l’amour dans toutes les langues puisque propriétaire à vie d’un "je t’aime" à la française qui se veut éternel. Avec Saint-Denis comme patron sur la butte Montmartre et Sainte-Geneviève comme patronne sur sa montagne, et c’est la tradition qui le dit, Paris d’aujourd’hui, moderne et olympique, reste pourtant dans notre mémoire le Paris de l’Amour et des Plaisirs, le Paris romantique, le Paris des Arts et des Lettres si rayonnant à travers le monde.
Un beau quatuor qui fait bien des jaloux.

Rive gauche comme rive droite, des Champs-Elysées et de la Tour Eiffel à l’Ile Saint-Louis en passant par Le Louvre, des Grands Boulevards aux Quais de Seine, des Buttes Chaumont au Quartier Latin et Montparnasse en passant par Notre-Dame et le Marais, le Paris un peu magique et tragique des grandes courtisanes du Second Empire comme le Paris de la Belle Epoque et des Années Folles ont laissé une empreinte telle que Paris sera toujours Paris, la ville des amours.

Paris, un lieu de rendez-vous planétaire pour tous les amoureux.

Photos de @ettocl

Paris avec Pigalle et le Bois de Boulogne n’a jamais concurrencé les bas-fonds du Chicago d’Al Capone! Notre belle capitale a bien au contraire une très belle histoire à raconter: sa minuscule île verte de Lutèce la gauloise avec ses pêcheurs, ses mariniers et ses bateliers, le Paris plein de romantisme, le Paris de la Belle Epoque et de ses années folles. Paris s’est depuis deux siècles imposés comme le coeur d’un monde en quête d’un amour pas comme les autres, d’un amour à la française.

Les courtisanes du Second Empire ne sont évidemment plus là pour faire la loi le jour sur les Champs et le soir à l’Opéra Garnier; plus là non plus les nuits interlopes des cabarets du temps de l’Occupation sans souvenirs. Ce sont plus joliment dans les amours libres de Saint-Germain-des-Prés de l’après-guerre et sur leur socle d’amours en tous sens que Paris s’est fabriqué une bien jolie réputation côté coeur.

Paris ne s’est pas fait en un jour : depuis César qui fit de Lutèce son quartier général, la Seine a pas mal bouillonnée de chaque côté des ses rives au gré des crues et des disputes territoriales mais Paris est stoïquement resté Paris avec ses mystères qui ont fait tant courir, ses drames qui l’ont fait souffrir et grandir, ses “nuits parisiennes” qui ont tellement fait le tour du monde! Le sexe à Paris a bien évidemment changé de visage: les rues chaudes du Paris médiéval ont disparu, les amours anonymes et les maisons close ont perdu leur aura d’antan. Il n’y plus de scandale majeur dans les loges des théâtres et des café-concert mais Paris sent toujours autant l’amour et se fait toujours autant désirer.

Le Pont des Arts n’a pas perdu ses cadenas et la place des Abbesses garde un oeil attendri et jaloux sur son “mur des je t’aime” célèbre dans le monde entier.

Ne nous cachons pas derrière le sexe, nos envies et nos fantasmes: Paris capitale de l’amour?
Pourquoi pas? Mais bien confuse, déformée et plutôt sulfureuse cette réputation qui a forgé à jamais l’image du Paris Romantique et érotique d’une époque révolue: personne ne peut ignorer que le mouvement artistique du romantisme est intimement lié à notre capitale et que cette dernière est devenue tout naturellement le coeur d’un ”romantisme à la française” jamais éteint.

Avec le temps et ce charme extraordinaire qu’opère Paris sur les touristes et les promeneurs du monde entier, Paris la romantique ne serait-elle pas devenue Paris l’amour? Dans un tout autre registre, et un peu plus sombre celui-là, personne ne peut ignorer que notre capitale a toujours été une des plaques tournantes de la prostitution en Europe, les moeurs en France étant réputées pour être plus libres que celles de ses voisins.

Pigalle, un quartier emblématique du “Paris de jour et de nuit”

Qui a tué Pigalle et quelles en sont les véritables raisons?

Bonne question ! Le quartier rouge parisien de la Belle Epoque, tour à tour repaire “confortable mais dépensier” des artistes, des écrivains, des prostituées et des proxénètes, des voyous et des bobos a aujourd’hui un tout autre visage dans son minuscule espace d’une seule place, de trois rues et d’un bout de boulevard. Souvenirs, souvenirs! Qui ne chantait pas Pigalle si populaire et si recherchée par tout visiteur en mal d’amour! ça s’encanaillait dur à Pigalle autrefois et une certaine génération de jeunes parisiens des années 80 est encore là pour en témoigner! Pigalle était sans aucun doute un quartier mal famé, sale, mais il fut très longtemps un quartier attachant par sa pauvreté qui bouillonnait sans cesse, tant l’entraide des uns envers les autres était énorme. Il est tout aussi évident que Pigalle et son “milieu” trop douteux pour être honnête racolait sec pour mieux appâter le chaland en quête de sexe, un sexe qui n’était pas systématiquement au rendez-vous et qui sentait l’arnaque à plein nez tout autour des “ bars à filles” avec leurs néons aux lumières plus étincelantes les unes que les autres.

Photos de @kei-scampa

Photos de @kei-scampa

 

Les années 70 marqueront un premier tournant important dans la vie de Pigalle: de plus en plus étroitement surveillés par la “Mondaine”, les voyous, les “maquereaux “et les “maquerelles “ de Pigalle qui pesaient encore lourds résistèrent tant bien que mal mais finirent par quitter à regret leur quartier de prédilection. Un monde fait de sexe et d’entourloupes disparaissait du paysage parisien au grand dam de toute une faune humaine qui gagnait très bien sa vie...

Pigalle et sa jungle conservèrent très longtemps un pouvoir monumental sur notre imaginaire et de nombreux films sont là pour en témoigner. Que nous reste-t-il alors des chaudes nuits du Pigalle de la Belle Epoque et du Paris by night? A n’en pas douter, des odeurs de sexe, de clopes, de champagnes, de parfums …

Formidables, demi-mondaines ou pas, courageuses, espiègles, fortes et créatives, amoureuses ont été cependant toutes ces femmes de classe qui furent dans le passé les muses d’amour du Paris de la Belle Epoque. Paris peut dire merci à vie à Hortense Schneider la cantatrice, à Cléo de Mérode la danseuse à la beauté légendaire, à Kiki de Montparnasse, à Colette la célèbre femme de lettres qui a désormais son allée au coeur du jardin du Palais-Royal, à Sarah Bernhardt, à Georges Sand, à Joséphine Baker, à Coco Chanel et son n°5 … Parmi bien d’autres figures féminines toutes aussi légitimes, elles ont été les locomotives et les égéries d’un Tout Paris qui s’est construit avec ferveur au fil des années... Respect pour toutes ces grandes dames qui ont fait à elles seules le “Tout Paris”! Et auxquelles sera associée sans excès Hélène Martin, l’Impératrice des nuits parisiennes d’un passé révolu. La vie, ce n’est pas tout à fait blanc ou tout à fait noir mais parfaitement blanc et noir pour tout le monde!

Paris à pieds ou à vélo: notre proposition de balade romantique à faire en couple.

Photos de @davynben

Que de chemin parcouru avec comme départ de la vie parisienne, cette toute petite île verte de Lutèce qui deviendra l’île de la Cité au XVIème siècle! Jos premiers parisiens s’en étaient vite amourachés. Il est grand temps d’y retourner et d’y flâner un sacré bout de temps! Qu’en pensez-vous ?

Tout proche, le Marais (particulièrement prisé par la communauté LGBT) et la maison de Victor Hugo vous attendent de pied ferme : ce n’est pas le triangle des Bermudes et tous ses mystères mais nous n’en sommes pas loin! C’est le Paris historique qui a un charme fou et qui vous fera déraper de bonheur ... Les Templiers vous réservent quelques surprises de taille…

Avant d’aller vous balader le long du Canal Saint-Martin, il va vous falloir faire un grand tour du côté des Buttes de Chaumont avec ses 173 marches à gravir et même chose du côté de Montmartre ... sans les marches!.

A deux pas du Moulin Rouge, vous trouverez un musée minuscule, caché derrière des volets bleus et rose pastel d’une maison des années 1800! Allez à la rencontre de tous ces portraits de femmes amoureuses! Pour reprendre votre souffle et main dans la main, de baisers en baisers, un magnifique jardin circulaire plein de fleurs et de verdure vous attend à deux pas...

Quartier romantique de Paris par excellence, Montmartre est sans égal avec ses petites rues en pente qui vous mènent tout droit au Square Jehan Rictus sur la Place des Abbesses et “au mur des Je t’aime”, une sacrée trouvaille de Frédéric Baron et de Claire Kito! Sur ce mur insolite, une incroyable panoplie de déclarations d’amour calligraphiées et dans toutes les langues svp! En route les amoureux de tous bords et de tous horizons!

Dernières ballades, derniers détours : les cimetières du Père Lachaise et du Montparnasse! Allez donc rendre visite à toutes ces amoureuses et amoureux qui reposent en paix désormais. N’oubliez surtout pas d’aller saluer Oscar Wilde et son sphinx insolite: jeté en prison et condamné à deux ans de travaux forcés pour un baiser “homosexuel”, Oscar peut maintenant dormir en toute quiétude. Ses admiratrices l’ont depuis longtemps vengé en délivrant sur l’imposant sphinx ailé qui le protège dans son repos éternel “ leurs multiples baisers à rouge à lèvres”. Une paroi de verre fait aujourd’hui le service d’ordre. Bien d’autres tombes célèbres vous attendent….et un tombeau des plus légendaires des couples de Paris, celui d’Héloïse et Abelard. Ce sont les amoureux les plus anciens de Paris.

Et pour les plus courageux ceux qui ont encore des jambes, ne manquez pas la librairie « Shakespeare and Company » située dans le 5ème arrondissement. C'est le lieu parfait où entrainer votre moitié. Cette boutique atypique, pleine de charme et de souvenirs est en réalité un des endroits les plus romantiques de Paris. On peut y lire à sa guise toutes sortes d'ouvrages, jouer du piano ou taper à la machine quelques lettres d’amour enflammés.

La journée se termine enfin presque ... Quoi de plus romantique que de terminer cette magnifique journée en sirotant un cocktail en tête à tête tout en admirant la nuit qui tombe sur la tour Eiffel. Vite avant qu'il ne soit trop tard, vous avez rendez-vous au bar " The 7th" qui offre une vue panoramique sur les toits de paris.

 

Paris ne lâche rien de sa culture, de ses amours et de son savoir-faire. Le "made in France” et la "Cosmétique française" jouissent d’une renommée internationale phénoménale qui ne faiblit pas face à la concurrence hors frontières de plus en plus féroce. Paris reste pour longtemps, pour toujours une ville incontournable qui envoie partout dans le monde ses rayons les plus lumineux. L’amour bien sûr et avec lui dans ses bagages « YESforLOV » la première marque de cosmétiques intimes au service de l’acte amoureux.